Aujourd’hui est paru un article dans La Presse qui a attiré le regard de la majorité des coureurs Québécois moindrement branchés sur le Web! Un titre accrocheur qui a suffit à lancer une fois de plus le questionnement de quelle est «la course la plus difficile»?

Depuis le temps que je m’amuse à repousser mes limites, j’ai eu pas mal d’occasions de réfléchir à ça alors en lisant ce texte ce matin, ça m’a fait sourire.

Côté pub pour la course Harricana, c’est super! Et cette course sera j’en suis certain un événement bien tripant pour tous ceux et celles qui y participeront. Je ne veux surtout pas remettre ça en question! Sébastien et son équipe travaillent depuis des mois sinon des années à préparer ça avec le même enthousiasme contagieux que j’ai ressenti à côtoyer les autres directeurs de course au Québec et ailleurs. Je n’y participerai pas cette année mais ça fait définitivement partie des courses que j’aimerais faire.

Mais une course peut-elle être la plus difficile? Pour ça faudrait que personne ne soit capable de la finir me semble alors que c’est rarement le souhait des organisateurs. Sauf le Barclay marathon

Vous savez quelle course au Québec serait la plus difficile selon moi? Je dis bien selon moi…C’est une course qui pourrait être faite n’importe où au Québec et ailleurs en fait…Selon moi la course la plus difficile serait de faire disons 8 heures sur un tapis roulant! Je n’aime pas les tapis roulant alors ça ce serait vraiment tough.

Une autre course qui pourrait recevoir le qualificatif de «la plus difficile» selon moi serait de baisser mon PB de 10% sur n’importe quelle distance. Ça c’est vraiment mais vraiment tough à 46 ans!!! J’ai fait 19:03 sur 5k, ça voudrait dire 17:07! Wow ça va être vraiment trop difficile, je renonce. À la place je vais me planifier une course du lever au coucher du soleil en montagne…

Prochain blogue: le National 50km…surement pas la plus facile, probablement pas la plus difficile mais serais-ce la plus belle?

 

 

 

 

 

Advertisements