Mots-clés

, , , , , ,

Les Whites Mountains sont bien connues des amateurs de plein air et du grand public puisque s’y trouve le Mont Washington, point culminant du nord-est américain. De chaque côté se trouve quelques sommets ayant tous des noms d’anciens présidents américains. Parcourir cette chaîne au complet, la traversée des présidentielles, représente un bon défi et depuis très longtemps des randonneurs utilisent l’excellent réseau de refuges de montagnes pour réaliser cette traversée en quelques jours.

Il y a bien sur aussi quelques personnes, dont moi, qui s’amusent joyeusement à parcourir cette crête le plus rapidement possible. Au cours des deux dernières semaines, j’ai pu réaliser cette traversée à deux reprises et réaliser deux fois de plus à quel point ce parcours est difficile mais magnifique.

Prési0133

La première fois cette année, avec Marie-Pier nous avons décidé d’alterner marche et course et d’étirer notre balade jusqu’à apprécier le coucher du soleil sur la crête. J’ai aussi profité de ce rythme moins intense et d’une luminosité parfaite pour apporter tout mon kit photo et réaliser des centaines d’images dont je vous en partage quelques unes dans ce blogue.

Prési0005

Dimanche dernier je me suis relancé sur le même trajet avec cette fois l’intention de diminuer mon meilleur temps qui était de 6h15. J’ai aussi eu droit à une belle journée, juste un peu plus froide que deux semaines plus tôt mais parfaite pour me tenir au frais en courant. J’ai eu le temps de décanter ma dernière course et je réalise que ces projets de balades en autonomie en montagne me vont très bien. Je me retrouve dans ces contextes avec tous les sens bien alertes et totalement dédiés à la tâche: courir le plus vite possible d’une route à l’autre en passant par 9 sommets en me gardant en santé!

Cette fois mon plan a fonctionné parfaitement. J’ai débuté l’ascension du Mont Madison moins rapidement et surtout sans «surchauffer» le moteur. Ensuite j’ai pu courir au mieux de mes capacités malgré le terrain exigeant. Il faut savoir que certaines sections sont extrêmement difficiles à courir car entièrement dans d’immenses pierriers aux roches très inégales. Garder un pas de course dans ces pierriers demande une concentration sans faille qu’il est difficile de maintenir très longtemps.

Voulant réaliser cette traversée en autonomie, je ne me suis arrêté qu’à deux refuges pour me ravitailler exclusivement en eau. Parti de Dolly copp campground avec 1L de boisson énergétique, je me suis d’abord arrêté à Madison hut où j’ai remis 2L d’eau dans mon sac puis à Lakes of the clouds hut pour un autre 2L. Au sommet du Mont Washington je n’ai fait que me rendre à la pancarte du sommet puis suis reparti sans m’arrêter en repassant devant quelques dizaines de faces fort surprises de non seulement voir quelqu’un courir vers le sommet mais surtout ne pas s’y arrêter 😉 En plus de l’hydratation j’ai pris une barre Fruit2 et une capsule Salt stick à chaque 30 minutes.

Après 2h30 de course j’ai eu un premier symptôme de crampe à la cuisse droite. Je me suis immédiatement arrêté pour prendre un sachet de Gastrolite, faire des étirements et des massages et j’ai pu repartir sans problème après environ 5 minutes. Environ 1h30 plus tard, la même chose à la cuisse gauche cette fois. Assis au bord du petit lac juste avant Lakes of the clouds hut, j’ai répété ce que j’avais fait plus tôt et ai obtenu le même résultat.

Il m’a semblé un moment que je pourrais peut-être arriver sous les 6h mais la fatigue ne m’a pas permis de courir aussi rapidement que j’aurais voulu la toute dernière descente et un mauvais choix de sentier avant le Mont Eisenhower m’a fait perdre 4 minutes. À peu près aussi heureux qu’épuisé, j’ai descendu les marches marquant la fin du sentier et ai ensuite arrêté ma montre à 6h08m12s marquant mon meilleur temps sur cette traversée.

Pour les amateurs de chiffres, voici le lien permettant de voir le tracé, les distances et bien d’autres chiffres produits par ma nouvelle montre!

Et par cette série de photos captées il y a deux semaines lors de ma traversée avec Marie-Pier, je vous laisse maintenant avec le plus important: savoir apprécier ces paysages grandioses…

Prési0044 Prési0085 Prési0252 Prési0307 Prési0384 Prési0422 Prési0454 Prési0484 Prési0496 Prési0517 Prési0548 Prési0579 Prési0622 Prési0634 Prési0665 Prési0678 Prési0711 Prési0753 Prési0810

Advertisements