Dans mon blogue précédent, je vous ai montré une partie de ma garde-robe plein air. J’ai eu l’occasion depuis de faire une course de skis au Mont Orford: le Trail des neiges. J’y ai testé ce que j’avais écrit dans le blogue. J’ai utilisé les vêtements cités pour monter et descendre sans jamais me changer ou avoir besoin de ziper ou déziper. Une petite doudoune avant la course et retirée juste avant le départ m’a gardé au chaud avant de bouger.

Juste avant le départ du Trail des neiges. Patagonia R1 Hoody (rouge), Patagonia Dragonfly (gris) et petite doudoune Patagonia Nano puff.

Juste avant le départ du Trail des neiges. Patagonia R1 Hoody (rouge), Patagonia Dragonfly (gris) et petite doudoune Patagonia Nano puff. (photo par Joanne Maheu)

Cette fois voici quelques trucs simples mais qui me rendent la vie plus facile dans mes sorties de plein air.

Les mousquetons (1$ et 8$)

Trucs plein air013Je crois que je ne sort jamais pour une activité de plein air sans qu’un mousqueton ne soit accroché quelque part sur moi ou mon sac! J’en utilise des costauds pour l’escalade mais aussi des «not for climbing» légers de différentes tailles pour accrocher des trucs sur mon sac, etc.

Accroché sur la bretelle de mon sac, j'y suspend mitaines, tuque, etc. Beaucoup plus rapide et simple que d'accéder au sac et me permet d'ajuster ma «température» efficacement sans m'arrêter.

Accroché sur la bretelle de mon sac, j’y suspend mitaines, tuque, etc. Beaucoup plus rapide et simple que d’accéder au sac et me permet d’ajuster ma «température» efficacement sans m’arrêter.

Attaché sur le fil de mes écouteurs puis accroché sur mon col de chandail, ce mini-mousqueton double empêche le fil de secouer durant mes entrainements de course. Les écouteurs restent en place et la qualité sonore en est améliorée. Pas de «toc toc» du fil qui cogne!

Attaché sur le fil de mes écouteurs puis accroché sur mon col de chandail, ce mini-mousqueton double empêche le fil de secouer durant mes entrainements de course. Les écouteurs restent en place et la qualité sonore en est améliorée. Pas de «toc toc» du fil qui cogne!

Une aiguille et de la soie dentaire (0$ à 5$)

La finition n’est pas ma priorité en autant que ce soit solide…Quoi que je sois capable de coudre des rideaux à la machine, mon kit de couture pour le plein air est assez simple : une aiguille et du fil. J’utilise du fil de nylon noir pour les trucs qui ne forcent pas trop et de la soie dentaire pour les réparations qui doivent être «blindées». Je couds de petites sangles sur mes mitaines, gants, tuques, balaclavas, etc. Même sur mes bas utilisés en expédition. Accrochés à ma tente avec un mousqueton, ça me permet de les sécher au grand vent sans risque qu’ils s’envolent.

Sangles cousues sur les bouts de mes mitaines de sorte qu'accrochées, la neige n'y entre pas...

Sangles cousues sur les bouts de mes mitaines de sorte qu’accrochées, la neige n’y entre pas…Au bas de certains pantalons , je couds de petites sangles auxquelles j’attache des élastiques. Ce système ultra-léger agit comme une guêtre en empêchant les débris ou la neige d’entrer dans mes chaussures.

Détail des sangles cousues au bas des pantalons.

Détail des sangles cousues au bas des pantalons.

Une fois les courtes sangles cousues, il suffit de passer en double un élastique un peu robuste.

Une fois les courtes sangles cousues, il suffit de passer en double un élastique un peu robuste.

Il est important de doubler l’élastique sous le pied. Ainsi lorsqu’il cassera, vous aurez encore assez long d’élastique pour réparer et finir votre balade. La question n’est pas de savoir si il cassera car il cassera! L’important est de savoir qu’on peut réparer en moins de 2 minutes…

Un dernier bricolage pouvant impliquer de la couture: adapter un masque de néoprène. Ces masques utilisés principalement par les skieurs alpins sont parfaits pour quiconque ne s’empêche pas de jouer dehors même quand la température descend loin sous le zéro et que les vents se déchainent.

Le problème avec ce masques est qu’il nuit à la respiration lorsqu’utilisé lors d’un effort intense comme la course. J’ai coupé le mien sous le nez et je l’utilise en combinaison avec un balaclava ou avec mon R1 Hoody. C’est possible qu’après avoir coupé, vous deviez coudre sous le nez pour solidifier le tout.Ainsi le masque protège mes joues et mon nez alors que le balaclava protège mon cou et menton. D’autres masques avec ouverture sur la bouche existent sur le marché mais cette combinaison est, à mon avis, celle qui protège le mieux sans nuire à la respiration. Je l’ai utilisé durant tout le Trail des neiges et ai oublié que j’avais ça dans le visage…jusqu’à l’arrivée où le photographe officiel m’a dit: peut-être que tu pourrais enlever ton masque, on te voit pas! 😉

Mon look Batman ;-)

Mon look Batman 😉

En combinaison avec un balaclava et une tuque. Prêt pour courir à -30C!

En combinaison avec un balaclava et une tuque. Prêt pour courir à -30C!

Des élastiques (1$ à 10$)

Je n’arrive jamais à comprendre comment on peut aimer porter un sac à dos à moitié plein et dont le contenu voyage sans cesse de droite à gauche…La majorité des sacs à dos ont des sangles de compression qui permettent de stabiliser le contenu d’un sac et de rapprocher tout ça du dos de l’utilisateur.

D’abord j’utilise différents sacs en fonction de ce que je veux transporter. Si je crois mettre 1 sandwich au beurre de peanut et mon téléphone dans un sac, je ne prends pas mon sac d’expé de 100litres… Mais il arrive toujours un moment où je ressens le besoin de compresser mon sac pour qu’il ne nuise pas à mes mouvements. Particulièrement important pour la course en raison des impacts répétés. Un élastique fixé adéquatement au sac permettra de le compresser rapidement et simplement. Utile même sur des sacs muni de sangles de compression car en plus de compresser davantage le contenu, il permet d’y accrocher un chandail ou autre vêtements temporairement inutilisé.

Sac léger non compressé. Malgré son faible poids, ce sac va rebondir lorsqu'utilisé en courant.

Sac léger non compressé. Malgré son faible poids, ce sac va rebondir lorsqu’utilisé en courant.

Ainsi compressé avec l'élastique, il restera plus près du corps et ainsi sera d'un grand confort même en courant.

Ainsi compressé avec l’élastique, il restera plus près du corps et ainsi sera d’un grand confort même en courant.

Mon sac d'expédition muni d'élastiques (en blanc) et d'un système de «zippers» que j'ai fait coudre sur les côtés...

Mon sac d’expédition muni d’élastiques (en blanc) et d’un système de «zippers» que j’ai fait coudre sur les côtés…

Une fois «zippé», ce sac de 100 litres se transforme en sac de 35 litres!!! Parfait pour l'assaut sommital.

Une fois «zippé», ce sac de 100 litres se transforme en sac de 35 litres!!! Parfait pour l’assaut sommital.

Je me suis inspiré du sac Wild Thing Andinista pour adapter mon sac d’expédition. Le Andinista a été longtemps le meilleur sac d’expédition sur le marché. Encore aujourd’hui, après plus de 20 ans, son design reste  à mon avis l’un des meilleurs.

Des vis sous les souliers de course ou les bottes (5$)

Il m’arrive souvent qu’on me demande avec quel type de chaussures je cours l’hiver. La réponse est simple: les mêmes chaussures que l’été! J’utilise des chaussures de course sur sentiers ayant des crampons assez prononcés et sur une ou deux paires, j’ajoute des vis sous la semelle qui agissent comme des crampons. Équipé ainsi je peux courir sur des surfaces enneigées et/ou glacées sans trop de risques de chute.

Simplement visser sous les chaussures des vis à tête hexagonales.

Simplement visser sous les chaussures des vis à tête hexagonales.

Je me sert de vis #8 de 1/2po de long que je place sur les crampons. Ainsi pas de risque que je sente les vis sous mon pied. OK pour la majorité des chaussures sauf les modèles minimalistes. Il existe des vis #8 de 3/8po mieux adaptées à ces chaussures.

Détail du positionnement des vis dans les crampons.

Détail du positionnement des vis dans les crampons.

Disposition des vis sous la chaussure. Je n'ai pas fait de tests «en laboratoire» pour décider où mettre les vis mais comme ça ça va!

Disposition des vis sous la chaussure. Je n’ai pas fait de tests «en laboratoire» pour décider où mettre les vis mais comme ça ça va!

Quoique ces vis me permettent de courir dans la neige et sur de la glace, je dois admettre qu’il y a des limites à ce système. Lorsqu’il fait très froid et que la glace est vraiment dure, ces crampons moins aiguisés que des crampons pointus à ajouter à la chaussure comme les Kathoola offrent une moins bonne adhérence.

Un dernier truc est d’avoir avec vous un petit kit de réparation. Selon le projet j’adapte ce kit mais il contient généralement les items suivants en plus ou moins grande quantité:

  • Ductape
  • Cordelette d’escalade. La plus fine possible(environ 2mm)
  • Tie-Wrap
  • Lacet de rechange
  • Mini couteau

Voilà l’«essentiel» de mes trucs pas cher à bricoler en attendant votre prochaine occasion de jouer dehors. N’hésitez pas à m’écrire pour des informations complémentaires.

Advertisements