Quel temps des fêtes on a eu pour jouer dehors…ou pour vaciller entre la chambre et la toilette ! Il semble que mes amis ont fait l’un ou l’autre, parfois les deux avec une certaine intensité. Pour ma part, je touche du bois, pas de gastro, virus ou autre désagrément désagréable ont entaché cette période de vacances.

J’ai essayé d’en profiter au maximum, multipliant les activités et divisant les heures de sommeil. Course, rando, raquette et ski, seul, en famille ou avec des amis. Tout pour du temps de qualité tel que je l’aime et varié comme je l’aime. Pas de course à Central Park comme j’y avait fait allusion dans mon dernier blogue mais toute une virée à New-York où à défaut de m’entraîner à courir longtemps, je me suis entraîné à ne pas dormir pendant longtemps, ce qui est nécessaire pour mes gros projets…

Près du sommet du Mont Gosford avec mes fils Émile et Édouard.

Près du sommet du Mont Gosford avec mes fils Émile et Édouard.

Là 2013 est arrivé et la tête me trotte comme on dit ! J’ai envie, plus que jamais, de mettre à mon agenda ces activités de plein air qui me font sentir vivant depuis très longtemps. J’apprécie la quiétude de partir seul avec de la musique ou non. Mais j’apprécie aussi beaucoup le partage et comme je fais pas mal de kilomètres dans une semaine, je vais tenter davantage d’ajuster mes sorties à celles de mes amis pour ainsi doubler le plaisir. Et ce n’est pas une résolution du jour de l’an, c’est la vie qui passe à toute vitesse !

Parlant de résolutions, comme je ne fais pas trop les choses comme tout le monde, j’ai commencé les miennes à la mi-décembre ! Fini la viande et la cigarette dans ma bouche. OK j’avoue que pour la cigarette ça va être facile, je n’ai jamais fumé 😉 Pour la viande, j’étais rendu là. Je fais le parallèle avec la cigarette et ce n’est pas un hasard. J’ai pendant longtemps été franchement déplaisant avec les fumeurs. Argumentant leur absence de volonté pour cesser cette habitude et leur insouciance face à leur propre santé et celle des autres par ricochet. Je sais que ça a parfois été «rough» mais ce défaut de dire les choses crues viens avec 2-3 qualités alors au final je ne m’en sors pas trop mal 😉

Depuis longtemps tout ce que je reprochais aux fumeurs me semblait tout à fait s’appliquer à ma consommation de viande : loin d’être idéal pour ma santé et dommageable pour la santé des autres (industrie très polluante). J’ai «pogné le boutte» et pris cette décision comme un fumeur qui arrête au milieu de son paquet. Pour le moment j’ai décidé de ne cesser que la viande et me permet de consommer occasionnellement du poisson. On verra si la forme en sera influencé mais pour le moment rien à signaler…

En commençant par ce bout sur la bouffe et au cours des prochaines publications, vous remarquerez un changement dans ce blogue qui plaira à certains d’entrevous et peut-être moins à d’autres. Dans une perspective plus globale, je prévois écrire quelques impressions ou réflexions non nécessairement liées à l’activité physique. Parce que dans «la vie c’est maintenant», il y a bien plus que de profiter des occasions pour bouger. Il y a l’émerveillement, comme un kid, face à des trucs simples et communs, il y a les choix de vie au quotidien qui permettent de ne pas attendre au weekend ou aux vacances pour profiter de la vie et bien plus encore.

Et parce que l’aventure commence hors de notre zone de confort, je vous donne rendez-vous en 2013 pour quelques moments exempts de confort mais débordants de plaisirs !

Advertisements